ÉDITION 2020

SE TIENDRA DU 21 AU 29 AOÛT 

Pendant cette période de confinement, de “distanciation sociale”, d’inquiétude et de crainte  il est important de garder espoir, de penser à l’après, d’imaginer la suite, d’évoquer comme un horizon bienheureux la reprise de la vie, le retour des festivités et la prochaine édition de notre Festival Pampa ! 

 

Partant du principe qu’il pourra se tenir – nous jouerons cette année du 21 au 29 août – voici un avant goût de nos projets, des choix que nous avons faits pour tenter, comme chaque année, de proposer pour chacun et chacune des spectacles de qualité, issus du répertoire ou écrits pour l’occasion. Des spectacles produits sur place pendant notre mois de résidence et qui se tiendront tous (excepté la reprise de Dom Juan les 14 et 15 août) dans notre magnifique jardin.

 

Cette édition naviguera sous différents auspices, explorera différents thèmes : le voyage, la construction de soi, l’acceptation des différences avec l’adaptation mise en scène par Môustafa Benaïbout du chef d’oeuvre de Carlo Collodi Pinocchio. Projet qui concernera l’ensemble de la troupe et mêlera théâtre et musique. Le projet s’aventurera sur les chemins de l’intelligence artificielle et du transhumanisme. Nous essaierons de questionner ensemble, grâce à la figure de Pinocchio, les bouleversements éthiques et moraux que nous prépare le monde de demain.

 

L’autre création concernant l’ensemble de la troupe sera La vie de Galilée de Bertolt Brecht mis en scène par Matthieu Dessertine. Cette pièce écrite par B. Brecht pendant la seconde guerre mondiale traite avec humour et férocité des questions de la responsabilité des sciences et des scientifiques face aux pouvoirs en place. En suivant la figure et l’histoire du génial Gallileo Galilei nous reviendrons sur ce moment décisif de notre humanité ou nous avons compris que la Terre tournait autour du soleil (et non l’inverse!). 

 

Nous avons également la chance d’accueillir trois projets plus personnels pensés et mis en scène par des membres de la troupe, projets hybrides et détonnants, “solo” magnifiques, drôles et parfois cruels, clownesques, poétiques, engagés, virevoltants ! 

 

Edith Proust jouera son Projet Georges. Georges est clown mélancolique, en quête de sens, perdu dans l’univers, avec son fidèle ami Joseph, un arbre sur roulette. Ils questionnent tous les deux le “grand” et le “petit”, les routes qui mènent au loin et le besoin d’amour. Ce spectacle très drôle, très émouvant nous entraîne vers le rêve, vers nos enfances perdues.

 

Anthony Boullonnois créera La nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès. Texte puissant, mordant, vindicatif qui traite du monde des exclus, de ceux que la société à laissé à côté, et qui n’ont d’autres ressources que la parole pour tenter de survivre. Le sublime soliloque d’un homme seul qui, sous la pluie, harangue une personne pour être un peu écouté, compris, aimé.

 

Moustafa Benaïbout et Marion Jeanson joueront Burn out Michael Show. Cabaret baroque dans lequel, en traitant trois histoires, ils racontent des “burn-out”, font parler et chanter des personnages écrasés par le poids d’un monde qui en demande toujours plus. Dans une ambiance qui évoque les séries d’épouvante des années 50, ce spectacle questionne notre rapport au travail, ce besoin quasi “névrotique” que nous avons tous de produire, d’être performants, quand il est parfois plus simple… d’exister, simplement.

 

Nous aurons également la chance de recevoir la compagnie Tu t’attendais à quoi? avec le spectacle Demonté(s). Ce spectacle mêlant cirque et performance vous montrera l’envers du décor avec un spectacle qui commence par la fin! Que se passe t-il quand tout est fini, que l’on démonte, que l’on s’en va? Que deviennent les acteurs, les décors ? Où tout cela va t-il ? Une proposition hystérique, déroutante, carnavalesque et folle ! 

 

Et enfin, nos fidèles camarades bénévoles proposeront une mise en scène de Médée. S’inspirant de différentes versions du mythe d’Euripide, la metteuse en scène Estelle Huson tentera de faire revivre cette femme puissante, complexe et avant tout humaine. Ce spectacle questionnera notre rapport à l’inconnu, à l’étranger, au poids des destinées. Comment une figure associée au crime peut elle être excusée, pardonnée, aimée peut être ?

 

Voilà notre programme! Il sera, vous n’en doutez pas, agrémenté d’ateliers pour enfants, de concerts et de fêtes, et bien sûr nourri par vos présences, vos rires et vos mots ! Nous avons hâte de nous mettre au travail, impatience de vous voir et de vous rencontrer !

 

L’équipe du Festival Pampa